Hospitalité outrancière

Olahadacha
Profile picture for user Olahadacha
mar 22/12/2015 - 23:00

Bonjour,

1) Je voudrais savoir si il existe un livre qui traite de l hospitalité
Je sais que c est une grande mitsva mais y a t il des lois a ce sujet?
Tout comme pour le respect des parents , il y a des obligations et aussi des "limites", qu en est il pour cette mitsva ?

2) Nous sommes religieux et nous avons fait notre Alya dans une ville touristique
Le "probleme" est que tout le monde veut venir en vacances chez nous, c est très difficile pour moi de les recevoir ayant des enfants en bas age et un petit appartement , j ai beaucoup de mal a refuser mais aussi a supporter...
De plus, ma famille n étant pas religieuse, ça me pose des problèmes de tsniout, de chabat devant les enfants, quand ils veulent prendre leur téléphone, fumer, ... Et d autres que je ne citerai pas.
Ca crée des tensions que je ne souhaite bien évidement pas .
Que faire si il s agit de parents ? De grands parents ? D autres personnes familièrement plus éloignées ?
Merci de votre réponse

--
Question envoyée via l'application iphone

Rav Sam Elikan
jeu 25/02/2016 - 19:51

Shalom,

1) Vous pouvez regarder vers la fin du Ahavat H'essed (qui a été traduit en français) qui traite des lois d'hospitalité.
Sur le respect des parents, je vous invite à regarder le Yalkout Yossef qui est très complet sur ce sujet.

2) Vous pouvez tout à fait refuser leur présence chez vous, vous ne devez pas dire oui tout le temps !
Il y a des limites à mettre. Respectueusement. Si vous expliquez à ces proches que vous êtes actuellement indisponible ou que vous ne pouvez pas les recevoir pour certaines raisons que vous leur expliquez, ils peuvent comprendre. Parfois pour se rapprocher, il faut s'éloigner. Mettre des limites, sainement et respectueusement permet d'avoir de meilleur rencontres et un meilleur lien. Mettez cela en valeur. Si la présence est imposée et prend trop de place, empêche un espace vital minimum, cela nuit aux relations. On ne peut pas vivre de la sorte, les relations virent trop vite à quelque chose de catastrophique.

Bonne chance !

Cordialement,