Des emails d'activation de comptes sont envoyés à nos utilisateurs. Vérifiez aussi dans votre dossier Spam / Courrier Indésirable ! Si vous n'avez pas reçu de mail contactez-nous à l'aide du lien ci-dessus.
Si notre message se trouve dans le dossier Spam, nous vous serions reconnaissants de le marquer comme "non-spam" (ou autre mention équivalente) afin de nous aider à atteindre les autres utilisateurs de Cheela.

Le retrouver apres

Rivka123
Profile picture for user Rivka123
mar 29/12/2015 - 23:00
Bonjour,

Je vous contacte car j'ai besoin d'un avis d'un Rav pour essayer d'y voir plus clair et de savoir quelles solutions je dois envisager.
Je vais essayer de vous expliquer le plus clairement ma situation et mes questions:

*Je suis convertie (par le consistoire) depuis quelques mois
*Je connaissais avant ma conversion un garçon avec qui j'avais été en couple plusieurs années. Nous étions séparés quand j'ai commencé ma démarche de conversion et avions coupé tout contact.
*Pendant ma conversion, il m'a rappelé et nous nous sommes vus plusieurs fois. Nous ne nous sommes pas remis en couple mais j'ai été faible et je sais que j'aurais dû résister mais les sentiments pour lui étaient vraiment forts.
*Maintenant que j'étais passée au mikvé nous avions repris contact et il s'avère que nous sommes toujours très amoureux l'un de l'autre et que nous avons très envie de construire un avenir ensemble.
*Lui est moins religieux que moi mais je suis convaincue qu'il peut évoluer car il a une grande foi et que je sais que je peux avoir une influence positive (d'autant plus que la femme est responsable de beaucoup d'aspects du foyer). Nous en avons évidemment beaucoup discuté et je lui ai dit qu'il devait être prêt à ce que notre vie soit différente de ce que nous avions connu avant ma conversion (je n'ai pas l'intention de régresser)
*Lui culpabilise beaucoup de notre grosse bêtise et ne supporte pas le poids de la faute. Pour lui le fait que nous ayons "mal commencé" n'est pas excusable alors que je pense que nous avons en effet fait un grosse faute mais que nous pouvons nous racheter en construisant un foyer cacher.
Cela lui pesait tellement qu'il était vraiment malheureux qu'il a décidé que sa seule manière d'être au clair avec lui même était de rompre de nouveau tout contact et de prendre cette décision qui le rendait très malheureux mais qui lui paraissait plus "halakhique"

Aujourd'hui nous ne nous parlons donc plus et je sais que nous sommes malheureux chacun de notre côté.
J'ai besoin de savoir si en effet nous pouvons nous faire pardonner notre faute
-notre couple peut il etre conforme à la halakha? si oui à quelles conditions?
-doit il faire techouva très rapidement ou peut il prendre le temps d'évoluer avec moi?
-y a t il un risque si nous décidons de nous marier et de fonder une famille que ma conversion soit remise en cause et que nos enfants puissent être considérés comme non juifs?
-pensez-vous que je doive faire fi de cet amour si fort qui nous a uni malgré toutes les épreuves que nous avons vécu? (je pense que ce genre d'amour est capable de trouver des solutions à tous les problèmes et que nous arriverons à grandir ensemble à notre rythme mais n'est-ce pas une vision trop "romantique" des choses?)
-si vous pensez que nous avons un avenir est il indispensable que nous nous marions rapidement ou pouvons-nous nous laisser le temps de la réflexion?

Je n'ai en aucun cas fait ma conversion pour lui. J'ai une foi profonde en Hachem et sa Torah et je veux continuer de grandir et d'évoluer.
Je sais qu'idéalement il faut choisir quelqu'un qui a un niveau de pratique similaire mais je ne sais pas si je dois me battre pour cet amour considérable ou faire un choix plus raisonnable au risque de ne jamais être complètement épanouie dans mon couple à cause de regrets...

Désolée de cet email très long et toda raba si vous prenez le temps de le lire et de me répondre

Kol hakavod pour votre site internet, merci de nous apporter chaque jour un peu plus de Torah

Rivka
Rav S.D. Botshko
mar 24/05/2016 - 13:40
Vous avez tout à fait le droit de vous marier. Mais bien entendu il faut que tout deux vous le vouliez

Le fait d'avoir fait une faute ne nous empêche pas de continuer de vivre et de progresser.

Beaucoup de courage pour votre continuation