Rattraper le décalage

cluz
Profile picture for user cluz
mer 15/06/2016 - 23:00

Bonjour
Ma question est pourquoi on ne rattrape pas le décalage des parachyots entre Israël et la France plus tot? pourquoi attendre Mattot maasse?
Merci D'avance
Chabath chalom

Rav Sam Elikan
dim 19/06/2016 - 07:39

Shalom,

Techniquement, il y a 5 paires de parashiot qui peuvent se lire ensemble :
- Vayakhel et Pekoudei;
- Tazria et Metzora ;
- Ah'arei Mot et Kedoshim ;
- Behar et Beh'oukotai ;
- Matot et Massei.

La règle est la suivante

- durant les années simples, ces parashiot sont toutes lues ensemble, liées l'une à l'autre (p. ex. Tazria-Metzora).

- durant les années bissextiles, ces parashiot sont toutes lues séparément (p. ex. Tazria une semaine et Metzora la semaine d'après).

Il y a cependant des exceptions à cette règle.

Pendant les années simples,
- si Pessah' tombe un dimanche (HaShA) - on ne lie pas Vayakhel et Pekoudei.
- si Pessah' tombe à Shabat (HaKaZ) - en Israël on ne lie pas Behar et Beh'oukotai, par contre en dehors d'Israël - oui.

Pendant les années bissextiles,
- si Pessah' tombe un jeudi ou Rosh HaShana à Shabat (ZaShA et ZaH'aG) - on lie Matot et Massei.
- Ainsi en est-il en dehors d'Israël durant les années où le huitième jour de Pessah' (Yom-Tov sheni shel galouyot) tombe un shabat (BaShaZ et GaKaZ).

La raison au fait que pendant ces exceptions des années bissextiles - on ne lie que Matot et Massei et pas les autres parashiot, quoi qu'il en soit, serait vraisemblablement liée à la règle "tzoumou vetzalou" (jeûnez et priez).
De quoi s'agit-il ?
Le Tour et après lui le Shoulh'an Arouh (OH 428,4) ont accepté certaines "règles" proposées par les Hagahot Maïmoniot (hil. Tefila 13,2) et d'autres rabbins médiévaux qui fixent un certain "ordre" dans la lecture de la Torah en un an, de Simh'at Torah à Simh'at Torah.

Une de ces règles est que le jeûne du 9 av ("jeûnez", "tzoumou") doit tomber avant la parasha de Vaeth'anan (qui relate la prière de Moshé pour entrer en Israël - "priez", "vétzalou").

Pour pouvoir gérer cela de la sorte, il fut décidé, que dans les "exceptions" des années bissextiles ces deux parashiot soient lues ensemble, non seulement parce que leur contenu est très proche et relié, mais également parce que de manière générale, on n'aime pas séparer ces deux parashiot là (cf. Tossafot sur TB Meguila 31b s.v. kelalot shebeTorat Kohanim).

Cordialement,