Des emails d'activation de comptes sont envoyés à nos utilisateurs. Vérifiez aussi dans votre dossier Spam / Courrier Indésirable ! Si vous n'avez pas reçu de mail contactez-nous à l'aide du lien ci-dessus.
Si notre message se trouve dans le dossier Spam, nous vous serions reconnaissants de le marquer comme "non-spam" (ou autre mention équivalente) afin de nous aider à atteindre les autres utilisateurs de Cheela.

Don de sperme et halakha

Timoferolo
Profile picture for user Timoferolo
ven 24/06/2016 - 23:00
Un couple juif conçoit un enfant à partir d'un don de sperme anonyme car le mari est stérile. Le mari est considéré par la loi française comme le père légitime de l'enfant.
Cet enfant (dont la mère est donc juive mariée) est-il considéré comme mamzer ?

--
Question envoyée via l'application iphone
Rav Sam Elikan
lun 27/06/2016 - 10:01
Shalom,

Non, l'enfant n'est pas mamzer (*).

Cordialement,
________
(*) Si le donateur est juif - cf. resp. Iggrot Moshé EH I,§10. Si le donateur n'est pas juif - cf. les propos du Rav S.Z. Auerbach dans la revue Noam n°1 également rapportés dans Shoulh'an Shlomo, hil. refoua, III; resp. Iggrot Moshé EH I, §71; l'article du Rav Ben-Tzion Fierrer dans Noam n°6 (1963), p. 295-299; ainsi que celui du Rav Aharon Lichtenstein ("Hapalot Melah'outiot") dans la revue Teh'oumin n°21 (2001), p. 93-99 qui écrit qu'il ne faut absolument pas remettre en cause l'avis permissif, car c'est l'avis principal.
Toutefois certains interdisent de recevoir du sperme d'un non-juif a priori - c'est notamment l'avis du Rav Ovadia Yossef (resp. Yabia Omer VIII, EH §21), du Rav Eliezer Waldenberg (resp. Tzitz Eliezer IX, §51) et du Rav Weiss (resp. Minh'at Itzh'ak IV, §5).
Cf. encore resp. Shoe'l OuMeshiv, 3ème éd., III, §132.