Des emails d'activation de comptes sont envoyés à nos utilisateurs. Vérifiez aussi dans votre dossier Spam / Courrier Indésirable ! Si vous n'avez pas reçu de mail contactez-nous à l'aide du lien ci-dessus.
Si notre message se trouve dans le dossier Spam, nous vous serions reconnaissants de le marquer comme "non-spam" (ou autre mention équivalente) afin de nous aider à atteindre les autres utilisateurs de Cheela.

généralisation du mariage mixte

mick636
Profile picture for user mick636
dim 17/07/2016 - 23:00
généralisation du mariage mixte

Dans le texte des Deutéronome qui en parle, il semble que l'interdiction soit d'épouser une personne faisant partie des 7 peuples qui habitaient en Israel avant que Josué en fasse la conquête. La raison donnée est afin d'éviter d'abandonner Dieu et de se tourner vers des idoles.
On peut comprendre qu'étant donné que le peuple se préparer à entrer en Israel, on parle des peuples qu'il va rencontrer. Mais si le motif est la crainte d'abandonner le Dieu Unique, il devrait être permis d'épouser un autre monothéiste, qu'il soit juif ou non. Donc n'importe quelle personne obéissant aux 7 lois de Noé. Ce qui inclus d'après certains les chrétiens, et d'après tout le monde les musulmans.
Or visiblement, la loi l'interdit. Pourquoi? Car nous ne savons plus exactement aujourd'hui qui est un descendant de ces 7 peuples? Pour préserver les autres lois qui seraient difficilement applicables dans un tel mariage?
Rav Sam Elikan
mar 19/07/2016 - 04:52
Shalom,
L'on voit dans Ezra 9,1-2 et dans Neh'emia 13, 23-27 qu'il s'agit aussi du fait de sortir du Peuple d'Israël, de ne pas préserver le pérennité du Peuple dans son identité particulière et c'est également ainsi que nos Sages l'ont compris.
Il existe effectivement une question chez les chercheurs bibliques quant à savoir quand cette tendance de "séparation" inter-religieuse même avec d'autres monothéismes aurait commencé, puisque comme vous le notez dans le Pentateuque, ce n'est pas clair. Mais pour nos Sages, il en a toujours été ainsi.

Cordialement,