Fils de convertis

Sam947
Profile picture for user Sam947
lun 05/09/2016 - 23:00

merci rav pour votre réponse,

Vous dites

"Le Beit Shemouel (ad loc. s.k. 37) en conclue que le Rambam pense que la règle affirmant que le yih'ouss suit le père n'est vrai que si les deux parents sont nés juifs, sans quoi cela ne s'applique pas... (cf. encore l'opinion du Avnei Milouim à ce propos et l'explication qu'en donne le Rav Shah' dans Avi Ezri sur le Rambam, ad loc)."

Je ne comprends pas ce que dit le Beit Shemouel ? Sûrement à cause du fait que j'ai pas forcément compris ce qu'est un "yihouss".

Quel est l'intérêt du yihouss si les deux parents sont juifs de naissance?

Je vous remercie

Rav Sam Elikan
mar 06/09/2016 - 04:23

Shalom,

Avec plaisir.

"Yih'ouss" signifie "appartenance familiale".
C'est-à-dire à qui l'on est apparenté dans un cadre "législatif-religieux".

Il y a une règle qui dit que l'enfant est apparenté à la famille du père (le "yih'ouss suit le père").
L'intérêt de la chose est surtout pour savoir à quelle tribu l'on appartient (entre autres) ou pour fixer un statut "hilh'atico-légal" au niveau du statut familial. C'est ainsi que l'on ne peut être Kohen qui si notre père est Kohen. Par contre si ma mère était kohenet et mon père ne l'était pas, je ne le serais pas car le "yih'ouss" suit le père. Etc. etc.

Selon Rabbi Shemouel, rabbin de Fürth et décédé le 14 kislev 1706 dans son commentaire sur le Shoulh'an Arouh' Even HaEzer qui s'appelle "Beit Shemouel" (première éd. 1689 et deuxième éd. revue et corrigée par l'auteur en 1694) cette règle ne s'applique que si les deux parents sont juifs.

Cordialement,