Conversation 84485 - Pourquoi la réincarnation n’est-elle pas traitée dans le Tanakh ?

Serge PASTORINI
Mercredi 11 septembre 2019 - 12:16
  1. La réincarnation est présente dans de très anciennes religions (le zoroastrisme et dans la plupart des religions nées en Inde), mais le Tanakh, la Mishna, pas plus que le Talmud n’en disent mot. J’ai bien lu votre réponse 44414, mais n’êtes-vous pas d’accord que le sens des versets 33, 29 et 30 du livre de Job peuvent être différemment interprétés ? Comment se fait-il qu’une notion aussi essentielle soit absente de tous les écrits ? C’est comme ouvrir un livre du code le la route et ne rien trouver sur la conduite, non ? On entend souvent comme réponse que l’on n’en dit rien, parce qu’à cette époque, la réincarnation était une notion tellement évidente que les différents auteurs n’ont pas jugé utile d’écrire à son sujet. Cette explication ne me satisfait pas, car bien des commandements sont prescrits avec force détails bien que portant sur des évidences (comme ne pas tuer, ne pas voler, ne pas penser mal etc.)
  2. Maïmonide ne parle pas plus de la réincarnation dans ses 13 principes. Le Coran (à part les Ismaéliens de la mouvance chiite, je crois) n’en dit rien non plus. La doctrine de la réincarnation fait une apparition, en réalité très tardive (au 7e siècle) dans le judaïsme avec le karaïte Anan ben David. On ne la trouve (« Guilgoul haneshamot ») dans le judaïsme qu'à travers la kabbala (sauf erreur de ma part). Que répondre aux gens qui nous contestent la réincarnation du fait de ces absences ?
  3. Pourquoi, alors que l’on trouve dans la Torah de longs développements qui n’apportent spirituellement rien (par exemple les coucheries incestueuses de Loth avec ses filles), ne trouve-t-on rien sur un aspect aussi essentiel de la spiritualité ? Pourquoi retenir plus la kabbala que la Torah dans ce cas (ainsi que dans d’autres, car la kabbala en dit beaucoup plus (mais, c’est mon impression, celle d’un ignorant) que la Torah sur la spiritualité et l’ésotérisme) ? La kabbala ayant été écrite par des hommes alors que la Torah est l’œuvre de D.ieu, ne devrait-on pas trouver suspect que la kabbala parle de notions que la Torah ignore ?
  4. Dans Matthieu 17.10-13, Jésus dit que Jean-Baptiste est Elie. N’est-ce pas de réincarnation dont parle ici Jésus ? (Je vous prie d’excuser mon ignorance si je vous cite des versets des Evangiles que vous n’avez pas le droit de lire. Avez-vous le droit de lire les autres Livres révélés, je ne sais pas en fait ?)
  5. J’ai été baptisé à 13 ans, mais je n’ai réellement commencé à m’investir en spiritualité qu’à partir de 1987, à l’âge de 30 ans. Ce long cheminement m’a peu à peu désamarré du quai de la chrétienté : je ne crois plus à la filiation divine de Jésus, au sens où la chrétienté exige de moi que je la reconnaisse ; je n’ai jamais cru à la trinité. Je n’ai jamais adhéré au principe du rachat des fautes de l’humanité par la crucifixion. Quant à la réincarnation des âmes, sans laquelle je ne peux comprendre le travail spirituel qui nous est demandé, elle est totalement absente du dogme chrétien. Ainsi donc, au sens de ce dogme, je n’appartiens plus à cette Eglise, mais je ne suis pas plus musulman ou juif : je suis un apatride de la religion, rien qu’une âme qui chercher désespérément à se rapprocher de D.ieu en travaillant à partir de la Torah et des études qui en découlent. Que faire dans ma situation, car à 62 ans, je sens qu’il est trop tard pour moi de me convertir ? Puis-je continuer à travailler tout en restant « apatride » ?
  6. Je me suis inscris sur Leava et j’ai posé les questions que je vous soumets présentement pour comprendre la Torah. Le rabbin a refusé d’y répondre parce que j’étais goy. La Torah serait selon lui (et d’autres rabbins que j’ai contactés) la propriété exclusive du peuple juif. Elle serait la « mariée » et moi qui cherche à la comprendre, un violeur. Nous serions vous et moi passibles de la peine de mort (Talmud, traité Sanhédrin page 59a). Cela m’a beaucoup perturbé et profondément attristé. J’ai lu ce que vous réalisez auprès des internautes. Le niveau de connaissance, la qualité et le sérieux des réponses m’ont impressionné. Je sais que je ne trouverai pas un tel niveau auprès des prêtres catholiques (je le sais, parce que j’ai déjà fait l’expérience !). J’ai terriblement peur que vous aussi vous m’écartiez parce que je ne suis pas juif. Pourtant, avec vous à mes côtés, je sais que je pourrais progresser spirituellement (j’ai 62 ans et je pense qu’il est trop tard pour moi pour envisager une conversion). Croyez-vous que D.ieu me tienne rigueur de ce que je sois sans « passeport », que je sois un « apatride » ?
  7. J’ai lu un article très intéressant intitulé « La justice dans le judaïsme et pourquoi tendre l'autre joue est à l'opposé d'aimer son prochain comme soi-même ? » dont je partage totalement les conclusions (Source : http://www1.alliancefr.com/actualites/la-justice-dans-le-judaisme-et-pourquoi-tendre-lautre-joue-est-une-negation-de-la-justice-6068347) écrit pour Alliance et publié une première fois le 24.05.97. Cet article a été écrit par Emmanuel BLOCH. Je voulais savoir s’il s’agit d’un homonyme ou si c’est le rav Emmanuel qui est dans l’équipe de Cheela ?

Merci d’avance et excusez, je vous prie, la longueur de cette conversation.

Rav Samuel Elikan
Lundi 23 septembre 2019 - 00:43

Shalom,

Je me permets de répondre.

1-3. Je vous invite à consulter ici : https://cheela.org/conversation/69243/69250/%C3%89tude-du-Tanya-et-r%C3%A9incarnation-

Votre question ayant été adressée à Jacques Kohn z"l (auteur des réponse 44414 et suivantes) qui nous a malheureusement quitté, il sera donc difficile de vous répondre...

4. Notre site ne traite que de judaïsme, les Evangiles n'en font pas partie. Quant à savoir si on peut les lire, cf. ce qu'écrivait le Rav Simsovic, le 29 mai 2004 (https://cheela.org/conversation/12211/16428/Cheela-attribue-le-prix-Goncourowich-2004)

5. Vous pouvez tout à fait être un ben Noah' (Noahide), plus d'informations ici : http://noahideworldcenter.org/wp_fr/#gsc.tab=0

6. Désolé d'entendre votre ressenti qui n'est pas évident. Concernant l'étude du judaïsme, voyez ici : https://cheela.org/conversation/1459/1459/Enseigner-la-Thora-à-un-non-juif

ou encore ici : https://cheela.org/conversation/83876/83876/Un-non-juif-peut-%C3%A9tudier-la-Torah-?%21

7. Il s'agit bien d'Emmanuel Bloch qui est sur notre site, à ma connaissance.

Vous pouvez le contacter directement via le site ou sur son mail.

Nous restons à votre disposition si vous avez d'autres questions.

Cordialement,