Des emails d'activation de comptes sont envoyés à nos utilisateurs. Vérifiez aussi dans votre dossier Spam / Courrier Indésirable ! Si vous n'avez pas reçu de mail contactez-nous à l'aide du lien ci-dessus.
Si notre message se trouve dans le dossier Spam, nous vous serions reconnaissants de le marquer comme "non-spam" (ou autre mention équivalente) afin de nous aider à atteindre les autres utilisateurs de Cheela.

Un siddour sur le lit

okay
Profile picture for user okay
sam 14/01/2017 - 23:00

Bonjour Rav
Sur la 82179 je crois qu il y a eu confusion sur le sens de la question
Bonne semaine

--
Question envoyée via l'application iphone

Rav Sam Elikan
lun 16/01/2017 - 02:40

Shalom,

Merci beaucoup de votre remarque !

Effectivement, il y a eu une incompréhension de ma part et je m'en excuse.

Il n'y a aucun interdit de poser un sidour sur un lit...

En effet, le TaZ (YD 271,8) écrit que même envers les livres imprimés nous devons avoir un rapport de respect, ainsi si on veut le poser, on ne le jettera pas (Sh. Ar. YD 282,5) et on ne "frappera" pas sur le livre (Beit Leh'em Yehouda, ad loc), etc. de même qu'on ne le posera pas à même le sol (sauf si on n'a pas le choix, dans quel cas, on essaiera de trouver un papier ou un carton qui sépare le livre du sol - cf. Rema YD 282,7).
Toutefois, il n'y a - selon la majorité des décisionnaires - pas de manque de respect à poser un livre de kodesh (sidour ou h'oumash) sur un lit ou une chaise (on fera juste attention de ne pas s'asseoir à côté, sans le relever un peu, par respect).

En effet, si cela est considéré comme un manque de respect envers ce livre, alors, oui, on évitera ; de même qu'on ne pose pas un tel livre à l'envers.
On raconte que lorsque le Rav Yaakov HaLévy Moulin (Maharil, 1365-1427) voyait un livre posait à l'envers, il l'embrassait avant de le retourner (Beit Leh'em Yehouda, ibid.).

Bref, il s'agit d'un rapport sentimental de respect que l'on doit adopter et peut dépendre beaucoup du contexte dans lequel la question est posée.

Cordialement,