Conversation 2352 - Precisions sur la masturbation et le fetichisme

Anonyme
Mardi 12 novembre 2002 - 23:00

la reponse de la masturbation n'est pas clair. Si on se masturbe alors c'est pas 'hayav carette ? comment expliquer si un homme fantasme sur les talons aiguilles ou autres choses : longs ongles ou autres.
Nous ne sommes pas des animaux, nous sommes des hommes aussi, il est possible d'aimer cela non ? SI C'EST FAIT AVEC SA FEMME ?

Rav David Zenou
Mardi 3 décembre 2002 - 23:00

Shalom,
Nous avons longuement écrit sur la façon dont nos sages comprennent la faute de la masturbation, il n'est pas besoin d'y revenir. Je dirais simplement que Le hiyouv Karet expliciter pas plusieurs des surfeurs n'est pas une punition sans retour, d'ailleurs il ne s'agit vraiment d'un karet, mais plutôt d'un 'comme si'. D'après certains décisionnaires il s'agit d'une interdiction de la Thora (Tossefot sanhedrin 59B) d'après d'autres c'est un interdit rabbinique (Rambam issouré bia 21,18), dans tout les cas c'est une interdiction ou il est écrit 'comme s'il tué' de la vient 'comme si il était passible de karet.
Mais à la vérité tout ceci n'est pas le plus important, car il existe un chemin pour effacer la faute à la racine (expliciter dans les réponses précédentes) et c'est cela qui doit nous importer.
La remarque du fantasme ne m'est pas clair, un homme se doit de ne pas tout regarder surtout ce qui peut l'amener à fantasmer (une autocensure, de même que l'on fermera les yeux s'il y devant nous une mort atroce). Si on a malheureusement vu, il faut penser à autres choses, D… nous a offert un cadeau, on ne peux penser à 2 choses au même moment (ce qui arrive souvent c'est que l'on pense à 2 choses alternativement).
Pour le plaisir intime, nous en avons parlé dans des réponses précédentes. Il est permis d'avoir du plaisir avec sa femme (c'est d'ailleurs une condition primordial chez l'homme pour pouvoir avoir des rapports avec sa femme, comment alors interdire?...si la Thora avait voulu interdire elle nous aurai demandé de rentrer au couvent), et c'est un obligation de la Thora de lui procurer ce plaisir
J'espère avoir répondu à vos differentes questions.

David Zenou

Anonyme
Mercredi 4 décembre 2002 - 23:00

ce n'est pas très clair. Si moi un homme je fantasme lorsque ma femme est au lit avec des hauts talons aiguilles et des longs ongles, ai je le droit de lui demander de porter cela pour avoir du plaisir avec elle ?
bien sur, elle est consentante...

Rav David Zenou
Jeudi 5 décembre 2002 - 23:00

Shalom,
Un homme marié est permis à sa femme. Une femme mariée est permise a son mari. Il est écrit que le couple marié peut avoir des relations entre eux comme ils l'entendent à partir du moment ou il y un consentement commun. (voir les détails Shoulhan Arouh 241).

Nos sages nous rappels qu'il faut avoir des pensées de mitsva pendant ce moment, tel que la mitsva d'avoir des enfants et la mitsva de donner un plaisir intime à sa femme. Il est bien sur de rigueur qu'avec le plaisir intime mutuel, il faut s'efforcer d'avoir des pensées de sainteté (au moment de la relation, si elle est faite avec amour et sainteté - non ce n'est pas contradictoire dans le judaisme! - il est écrit que le Créateur se trouve parmis eux.).

Pour les détails de ce qui renforce votre amour mutuel, (qui ne vous fait penser entre autre qu'a votre femme et pas hasveshalom à une autre,) vous ferez mutuellement ce qui vous semble adéquat à ce qui est écrit plus haut.

N'oubliez pas la Thora est une Thora de vie (vie naturelle, matérielle et surtout spirituelle)