Des emails d'activation de comptes sont envoyés à nos utilisateurs. Vérifiez aussi dans votre dossier Spam / Courrier Indésirable ! Si vous n'avez pas reçu de mail contactez-nous à l'aide du lien ci-dessus.
Si notre message se trouve dans le dossier Spam, nous vous serions reconnaissants de le marquer comme "non-spam" (ou autre mention équivalente) afin de nous aider à atteindre les autres utilisateurs de Cheela.

Conversation 5226 - Je croyais mon grand pere immortel

Anonyme
Lundi 17 mars 2003 - 23:00

Shalom

Mon grand-père (Z"al) est décédé il y a bientôt 9 ans, et je n'ai jamais réussi à l'accepter véritablement. J'ai toujours eu une foi inébranlable en l'Eternel, mais le jour du décès de mon grand-père, pour la première (et unique fois), je me suis surpris, non pas à douter, mais à éprouver de la colère et une sorte de rancune envers D.ieu.

J'avais une relation très particulière avec mon grand-père : pour moi c'était un héros, ancien résistant décoré, qui a réussi à échapper aux allemands, et qui malgré un travail acharné toute sa vie et 3 infarctus, a toujours gardé une foi inébranlable en D.ieu, allant même alors qu'il faisait son 3ème infarctus, jusqu'à parfois rouspéter contre les infirmières à l'hopital qui voulaient l'empêcher d'allumer ses bougies de Shabbat dans sa chambre.

C'est à lui et à mon père que je dois la clarté de la flamme de ma foi et mon profond attachement au judaïsme et à Israël. Je sais que c'est idiot, mais depuis tout petit, je l'ai toujours connu fort, vaillant et lucide malgré la vie qu'il a eu, consacrant sa vien entière au bien, à son prochain et aux mitsvoth, et j'ai fini par convaincre réellement qu'il avait la marque de D.ieu et qu'il ne pouvait PAS mourir. J'ai toujours beaucoup de peine quand je repense à lui, tant nos liens étaient forts, il était très fier de moi parce que je suis le seul de ses petits-enfants qui ait réellement suivi son enseignement et qui se soit intéressé à la Torah et aux mitsvoth. Il m'avait toujours dit qu'à sa mort j'hériterais de sa magnifique Torah reliée d'argent, de son talith et de ses tephilin, qu'il tenait de son arrière grand-père. Quand il est décédé, j'ai eu le coeur déchiré par un mélange de tristesse insondable, de colère, et de peur, parce que je me disais, et je me dis encore parfois qu'il avait encore des milliers de choses à m'apprendre.

Le rabbin qui a fait la prière au cimetière l'a appelé "Rav" David Edelist, ce qui montre le respect qu'il inspirait à ses pairs. Le rabbin tentait de me réconforter en me disant qu'il était décédé un jour de Shabbat, ce qui prouve que c'était un Tzadik.

Je prie D.ieu de toutes mes forces de me pardonner, de me donner la force de suivre la juste voie tracée par mon grand-père, et qu'il nous accorde rapidement la Guéoula, et que le jour où les morts se rélèveront, qu'il se relève avec les justes. Et en attendant, que D.ieu veille sur mon grand-père, qui, j'en suis sûr, doit siéger tout à la droite de l'Eternel avec les tzadikims.

Est-ce que le fait d'avoir éprouvé de la colère et de la rancoeur envers l'Eternel mon D.ieu est un acte impardonnable ? Est-ce que le fait de m'être persuadé que mon grand-père ne pouvait pas disparaître est une forme d'idolatrie ?

Merci encore pour votre sagesse et vos conseils. Que D.ieu vous inscrive dans le Livre de la Vie et puissiez-vous avoir une longue et heureuse vie.

Rav Elie Kahn z''l
Vendredi 21 mars 2003 - 23:00

Etre persuade que votre grand-pere etait immortel n'est qu'une preuve du profond amour et respect que vous ressentiez a son egard, et que meme en vieillissant, il y a souvent encore une part d'ingenuite qui ne nous quitte pas.
En entendant une mauvaise nouvelle il faut reciter une benediction comme quand on en entend une bonne, nous enseigne la Michna, et la Guemara de poser la question: la formulation de la benediction n'est pas identique? Et de repondre: il faut accepter avec joie.
Mais ceci est une exigence d'un tres haut niveau, et il faut parfois un peu de temps pour y arriver.
Il semble que votre grand-pere ait decidemment eu une vie bien rempli, et nul n'est immortel.
Je vous souhaite de retrouver la joie, et que la vie de votre grand-pere vous serve de modele.