Conversation 83595 - Impasse

M1ckael
Mardi 13 mars 2018 - 21:38

bonjour je vous écris pour avoir une réponse à Une question.

Avec ma femme le 09/12/2015 BH nous avons eu un garçon et malheureusement quand il est né il a eu un gros problème à l’intestin qui a nécessité une opération à 10 j de vie car mon fils était entre la vie et la mort.

le 04/09/2017 il y’a donc 6 mois nous avons eu BH un deuxième garçon qui lui aussi malheureusement a eu à subir une intervention le jour de sa naissance pour un problème similaire mais pas du tout en lien avec le premier enfant que nous avons eu.

il y’a à peux près 3 semaine de sa mon deuxième garçon à eu la varicelle à 5 mois de vie qui a dégénéré en septicémie ( staphylocoque doré) donc il a était admis en réanimation et tous les jours avec ma femme on voyait notre fils se déformer due aux œdèmes qu’il avait on en reste marquer et on a toujours pas évacuer le choc du premier et du deuxième car pour ce qui est du premier comme je l’ai dit plus haut il a subit une première intervention à 10 j de vie puis à la suite de cette opération a due avoir une poche pour évacuer ces selles ou on a due avec ma femme faire face à son intestin car les médecins lui on mit une poche alors qu’il avait même pas 1 mois puis BH la deuxième opération (pour la remise en continuité) s’est bien passer mais on en reste marqué jusqu’à présent.

Ma femme  en est très marquée et doit voir le psychiatre pour essayer d’évacuer la culpabilité qu’elle pense portée quand à moi je ne peux m’exprimer sur ce qui sait passer.

aujourdhui ma femme vient d’apprendre qu’elle etait enceinte alors qu’on ne voulait absolument pas avoir le troisième tout de suite car n’étant pas guérie dès blessure des deux premiers on ne peux pas faire face à une troisième grossesse sachant que ma femme prend des antidépresseurs on pense a avorté pouvez vous me dire si l’on peut car nous ne pourrons faire face à cette grossesse psychologiquement nous somme meurtrie et au jours d’aujourd’hui les médecins sont en recherche de savoir si s’est génétique ou pas 

Rav S.D. Botschko
Jeudi 12 avril 2018 - 21:06

Difficile de répondre à une question si difficile.

Le principe est le suivant: L'avortement est en pricipe interdit, mais si la grossesse met en danger les parents, pas nécessairement danger de mort, mais aggravation de leur santé physique ou psychique, alors l'avortement est permis.

La vie des parents passant avant la vie de l'embryon.

Alors nous ne pouvons répondre pour vous car il faut bien connaître la personne. et parfoit l'avortement lui-même crée une souffrance.

En conclusion il y a la possibilité de permettre si vraiment cela empêche une détériration de votre santé.

Qu'Hachem vous bénisse et vous soutienne dans ces épreuves si difficiles